Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Gilles BALSAN
17 octobre 2021
Qui se lève de Toulon se lève de raison (1) avec parfois la gueule de bois.

Qui se lève de Toulon se lève de raison (1) avec parfois la gueule de bois.

« Le samedi soir après le turbin on voit l’ouvrier parisien... » chantait le grand Félix.

Mais ce sont bien les joueurs du Racing que l’on a vu hier soir à Mayol.

Et les supporters étaient bien présents aussi.

Ceux de Toulon évidemment que certains trouvent un peu chauvin mais qui sont tout simplement méditerranéens et prompts à défendre leur équipe avec une mauvaise foi dont je reste admiratif. Ils aiment leur équipe à en rendre jaloux les autres . (2)

Plus sérieusement, un aréopage fort distingué, comme toujours, de la plus belle association de supporters du plus grand club de Rugby de la Terre et de ses environs, avait fait le déplacement.

Aller à Toulon est toujours un bonheur et s’asseoir à Mayol un honneur.

Débouler sur la rade, y retrouver les Bulls, chanter « Viens poupoule... ».

Le rugby n’est jamais si beau que lors des troisièmes mi-temps. Il n’y a plus de compétions, il ne reste que la joie des retrouvailles, de la bière surement et du pastis sans doute. Et avec ça une petite Cade ? Chiche ? (3)

Ce matin, en vadrouillant sur la toile j’ai le sentiment que cette soirée restera dans les mémoires alors que, justement, certains en ont peu de souvenirs. J’ai cru comprendre que l’abus de bonheur avait transformé des jerseys Ciel et Blanc en maillot Rouge et Noir... Rassurez-vous il ne s’agit pas chez nous de défection et de trahison d’un club pour un autre mais du plaisir tout à fait rugbystique de l’échange de couleurs.

Merci à nos amis des Bulls pour leur accueil... La prochaine fois je viendrai sans doute pour trinquer avec vous à la victoire ou à la défaite. En attendant, le congrès de la FFSR sera l’occasion de vous revoir et ce sera un vrai bonheur car c’est là vraiment le temps où il n’y a plus ni vainqueurs ni perdants, simplement des supporters tous amoureux d’un même sport : le Rugby.

PS : message de service à mes amis GYDM, il doit me rester de l’Alka Seltzer...

(1) Jacques Brachet (Toulonnais)

(2) Avez-vous remarqué à quel point la victoire me rend gentil et indulgent...

(3) Avez-vous remarqué à quel point la victoire me rend gentil et indulgent...

Gilles Balsan

Président d'Honneur et Fondateur de Génération Yves du Manoir

storage?id=1901971&type=picture&secret=hBHgGxWSxpT7lxt04nT8NtqAJ9gDgmqSqdA92m2y&timestamp=1634474905
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Le grand chelem c’est ça qu’on aime !

Le grand chelem c’est ça qu’on aime !

The grand slam est une grande dame !Et ben mes coquins quel beau printemps que celui qui...

Gilles BALSAN
20 mars 2022
J'ai pas aimé Aimé Giral

J'ai pas aimé Aimé Giral

Me voici, mes vieux gars, bien peinard au coin de ma cheminée, un verre à la main et l’oreille à...

Gilles BALSAN
6 mars 2022
Hello sunshine, goodbye rain…

Hello sunshine, goodbye rain…

Avez-vous remarqué que les jours rallongent et que la lumière a une jolie tendance à redevenir...

Gilles BALSAN
16 février 2022
2022...début merdeux !

2022...début merdeux !

C’est le foie lourd, l’estomac pesant, la larme à l’œil et la plume acérée que je reviens vers...

Gilles BALSAN
3 janvier 2022
Sale temps pour les mouches !

Sale temps pour les mouches !

Ainsi nous traversons une mauvaise passe. Canal étroit, gorge profonde ou goulet d’étranglement...

Gilles BALSAN
6 décembre 2021
La vie, la mort… tout ça !

La vie, la mort… tout ça !

Le sport c’est la vie.Et parfois, un soir de novembre tu te prends un coup dans la tronche.Tant...

Gilles BALSAN
29 novembre 2021