Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Gilles BALSAN
19 septembre 2021
ICI ICI IL FAIT PAS BO

ICI ICI IL FAIT PAS BO

Comme l’aurait dit le grand Bobby Lapointe : « Nous avons fait un beau voyage » ...

Samedi matin de très bonne heure (bonheur), il est cinq heure l’Berry s’éveille.

La route est longue mais elle est belle quand elle nous mène vers un stade. On sait que l’on va y retrouver ce que l’on aime et ceux que l’on aime.

Nous roulions vers Biarritz alors forcément j’avais mis cap au nord...Ben oui, vers Lille ! La grande classe du Rugby professionnel qui conduit les supporters Biarrots à faire 998 kms pour aller soutenir leur équipe...j’en reste coi.

Fort heureusement l’on me rappela que le pays basque, en dépit des rêves financiers de certains se trouvait au sud.

Un coup de frein, un dérapage, une accélération et nous voici dans la bonne direction : le sud-ouest, le soleil (ah ah), la charcuterie et ce pays basque si cher à ceux qui connaissent un tant soit peu l’histoire du Racing et les escargots.

Nous arrivâmes au stade Aguimauroy avec une toujours grande émotion... Les taloas étaient sèches, la bière fade et les frites grasses : la liesse d’être au stade. Nous y retrouvons nos amis basques, ceux du Racing, notre Jacky est aussi là, toujours proche des supporters, et j’aperçois même d’anciens supporters du Stade Français. Bref la fête va être belle.

Le soleil basque est bien présent, loin derrière les nuages dont l’ondée nous rafraichit agréablement. Les biarrots aussi nous rafraichissent rapidement...et définitivement.

Je ne reviendrai pas sur le match car je n’y connais pas grand-chose, façon de dire que je n’ai pas tout compris à l’arbitrage.

Match fini, cap sur Bayonne. Nous savions que nous y trouverions du réconfort et nous n’avons pas été déçus. En revanche les bayonnais étaient vraiment désappointés que Biarritz n’ait pas mordu la poussière et nombre d’entre eux nous l’ont fait comprendre avec force bière.

La soirée fut belle, les tapas mieux assurées que dans l’après-midi et le rosé gouleyant. Bref, ma sous-ventrière a failli péter.

Une bonne nuit, une route toujours sympathique avec un coffre chargé de souvenirs gastronomiques.

Alors je vous le dis : vivement La Rochelle et Brive !

Gilles Balsan

Président d'Honneur et Fondateur de Génération Yves du Manoir

storage?id=1827171&type=picture&secret=ZCPt8RYxZeje7VlkHGsxlCX8zebXdCLdobA5j69H&timestamp=1632074795
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Un beau week-end de printemps

Un beau week-end de printemps

Salut mes vieux gars, je sais ça fait un bail que je n’étais pas venu vous embêter avec mes...

Gilles BALSAN
8 juin 2022
Le grand chelem c’est ça qu’on aime !

Le grand chelem c’est ça qu’on aime !

The grand slam est une grande dame !Et ben mes coquins quel beau printemps que celui qui...

Gilles BALSAN
20 mars 2022
J'ai pas aimé Aimé Giral

J'ai pas aimé Aimé Giral

Me voici, mes vieux gars, bien peinard au coin de ma cheminée, un verre à la main et l’oreille à...

Gilles BALSAN
6 mars 2022
Siffler n’est pas jouer

Siffler n’est pas jouer

Il fut un temps où Bordeaux, si ma mémoire est bonne, était connue pour son équipe de...

Gilles BALSAN
21 février 2022
Hello sunshine, goodbye rain…

Hello sunshine, goodbye rain…

Avez-vous remarqué que les jours rallongent et que la lumière a une jolie tendance à redevenir...

Gilles BALSAN
16 février 2022
2022...début merdeux !

2022...début merdeux !

C’est le foie lourd, l’estomac pesant, la larme à l’œil et la plume acérée que je reviens vers...

Gilles BALSAN
3 janvier 2022