Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Gilles BALSAN
12 juin 2021
Un bien joli point en trois bandes...

Un bien joli point en trois bandes...

Une victoire, une défaite et LA Victoire.

Du Billard, comme disait Roland.

Trois bandes pour une place parmi les quatre meilleurs (de toute façon la crème de la crème du gratin c’est nous !).

Quel bonheur mes amis de se retrouver dans ce quatuor de tête, même s’il y en a toujours trois de trop.

Hier soir fut un grand moment. Tout d’abord, et bien entendu, parce que nous avons repris possession de notre chez nous à nous : le stade. Je n’étais pas des vôtres mais j’ai partagé votre liesse par le biais des réseaux sociaux.

Tous ces sourires, ces rires, cette joie et cet enchantement. Vous étiez, et moi de même par procuration, comme des enfants impatients découvrant, un nouvel Eldorado.

Merci à vous d’avoir ainsi partagé avec moi.

Merci au Racing d’avoir offert des places aux supporters.

Et bravo à GYDM d’avoir mutualisé ces cadeaux pour faire le plus possible de petits veinards.

Génération Yves du Manoir...Mazette quelle asso !

Une fois de plus je n’ai pas pu voir le match, mais, nom de Zeus, je l’ai vécu...grâce à vous.

Je dois vous dire que la première mi-temps m’a un peu inquiété. Je ne voulais pas voir notre adversaire humilié. Un match est beau, un match est grand, quand deux équipes s’affrontent. La vaillance de l’adversaire fait résonner notre valeur et notre cœur.

Merci donc au Stade Français d’avoir aussi bien réagi en seconde mi-temps.

D’abord cela nous rappelle qu’un match dure 80 minutes et il faudra s’en souvenir, mais surtout par ce que nous avons finalement gagné. C’est vrai ça, en cas de défaite j’aurai certainement été moins courtois.

« A vaincre sans péril on triomphe sans risque » disent les couards. Je préfère l’original « A vaincre sans péril on triomphe sans gloire ».

Je flânais ce matin sur les différentes revues de presse consacrées au Rugby. Un titre m’a choqué : « La guerre-éclair du Racing ». Tout d’abord, utiliser ce terme au moment du soixantième anniversaire de l’opération Barbarossa et de la shoah par balles qui s’en est suivie n’est pas très futé. Mais rappelons aussi que le Rugby n’est pas la guerre, « le Rugby c’est l’histoire d’un ballon avec des copains autour et quand il n’y a plus de ballon, il reste les copains » disait le grand Jean-Pierre, qui a porté de bien jolies couleurs au cours de sa vie sportive. Il est vrai que, lui, connaît le sport roi.

A propos d’amitié et de connaissance du rugby, entendre les tambours du Virage des Dieux, fut également pour moi, hier soir, une grande source de contentement.

La vie est belle, le Ciel e(s)t Bleu.

Ciel et Blanc, évidemment.

Gilles Balsan

Président d'Honneur et Fondateur de Génération Yves du Manoir

storage?id=1644458&type=picture&secret=9SlnzDhnGuZE45dCeIN07BwJ1muoPW9uFYGAV0vm&timestamp=1623509959
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Un beau week-end de printemps

Un beau week-end de printemps

Salut mes vieux gars, je sais ça fait un bail que je n’étais pas venu vous embêter avec mes...

Gilles BALSAN
8 juin 2022
Le grand chelem c’est ça qu’on aime !

Le grand chelem c’est ça qu’on aime !

The grand slam est une grande dame !Et ben mes coquins quel beau printemps que celui qui...

Gilles BALSAN
20 mars 2022
J'ai pas aimé Aimé Giral

J'ai pas aimé Aimé Giral

Me voici, mes vieux gars, bien peinard au coin de ma cheminée, un verre à la main et l’oreille à...

Gilles BALSAN
6 mars 2022
Siffler n’est pas jouer

Siffler n’est pas jouer

Il fut un temps où Bordeaux, si ma mémoire est bonne, était connue pour son équipe de...

Gilles BALSAN
21 février 2022
Hello sunshine, goodbye rain…

Hello sunshine, goodbye rain…

Avez-vous remarqué que les jours rallongent et que la lumière a une jolie tendance à redevenir...

Gilles BALSAN
16 février 2022
2022...début merdeux !

2022...début merdeux !

C’est le foie lourd, l’estomac pesant, la larme à l’œil et la plume acérée que je reviens vers...

Gilles BALSAN
3 janvier 2022