Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Gilles BALSAN
14 septembre 2022
Virimi…What else, Virimi !

Virimi…What else, Virimi !

Rangiroa, ile du sud, Nouvelle Zélande… le premier mai 1992, sur cette terre australe née une étoile qui va briller sur notre sport et notre club.

Un des premiers à être ainsi éclairé fut l’immense Sirelli Bobo. Souvenez-vous des « BOBO PRESIDENT » que nous hurlions dans les travées d’Yves du Manoir à chaque essai du horse. C’est à lui que nous devons la venue au Racing du jeune Virimi à l’âge de 17 ans. Et pour cela aussi nous lui serons toujours reconnaissants.

Virimi est un enfant du Racing et il nous l’a rappelé encore une fois lors de la conférence de presse expliquant les raisons de l’arrêt de sa carrière de joueur. Il a, en effet, tout d’abord rappelé qu’il avait dû quitter les siens aux Fidji pour aller de l’autre côté de la planète mais il a aussi expliqué à quel point notre club avait été pour lui une nouvelle famille. Nous avons également pu constater à quel point Virimi est positif.

Nous avons tous un souvenir de lui. Le mien date d’un match à Castres où, après un petit coup de pied il avait rattrapé la balle au vol pour filer vers l’essai…Imparable.

storage?id=2650892&type=picture&secret=AGn4DHHtmaEASpelwo3BpQS7oW3zBVQqzmn57kB4&timestamp=1663022944

Photographie : Stéphane Masson

Nous avons tous aussi une image de lui. La mienne c’est son petit geste vers le ciel chaque fois qu’il marque un essai. Pas besoin d’être croyant ou pratiquant pour comprendre à quel point cela montre qu’au Rugby on n’est jamais seul.

Mais ce qui restera dans ma mémoire c’est son extraordinaire sourire. Cet homme était la joie de jouer car oui, le Rugby, même pro, reste un jeu et ce bonheur éclatant qui irradiait tout son être n’a pas fini de me réconforter.

Il semble que Virimi va rester au Racing et c’est une excellente chose car je ne doute pas une seconde que notre président fasse absolument tout ce qu’il faut pour que notre centre continue de nous apporter ses conseils, ses valeurs et ses sourires.

Virimi, je ne te dis pas adieu mais à tout à l’heure.

Gilles Balsan

Président d'Honneur et Fondateur de Génération Yves du Manoir

storage?id=2650872&type=picture&secret=KGKghivUFUj5W23TaPRMm7WmFNoXDpBo95UYLy7m&timestamp=1663022117
3 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Black Day

Black Day

Un titre plein de promesse nous faisant rêver sur un acte de générosité des Néo-Zélandais ?Que...

Denis VERGNAUD
11 septembre 2022
Des gouts et des couleurs…Dégout pour une horreur

Des gouts et des couleurs…Dégout pour une horreur

Quel bonheur mes vieux gars !Quel bel et immense bonheur de voir ce magnifique maillot. Idéal...

Gilles BALSAN
30 août 2022
Quand vient la fin de l’été…

Quand vient la fin de l’été…

Les boites mails sont pleines de surprises.Un club que je chéris plus que tous les autres vient...

Gilles BALSAN
25 août 2022
Ma dernière séance (la fin d'un mandat)

Ma dernière séance (la fin d'un mandat)

L’anticipation étant le résumé de mon septennat, voilà déjà plusieurs semaines que je réfléchis...

Denis VERGNAUD
10 juillet 2022
Fin de saison ? Faim de Racing !

Fin de saison ? Faim de Racing !

Et oui, une nouvelle saison se termine. Le moment de faire un bilan ? Certainement pas, j’ai...

Gilles BALSAN
6 juillet 2022