Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Gilles BALSAN
25 août 2022
Quand vient la fin de l’été…

Quand vient la fin de l’été…

Les boites mails sont pleines de surprises.

Un club que je chéris plus que tous les autres vient de m’envoyer une offre alléchante pour la saison qui débute.

En gros et par rapport à l’année dernière : plus cher, moins de match, un emplacement médiocre, et plein d’avantages…qui ne sont pas forcément intéressants quand on prend un abonnement pour voir facilement jouer son club dans son stade.

L’objectif est de créer une « communauté forte et unie derrière le Racing 92 ». Il me semble important de rappeler que la force supportrice qui pousse, quoi qu’il arrive, derrière les Ciels et Blancs est déjà forte.

De nombreuses associations existent et sont actives, j’en connais au moins une (la meilleure) dont les membres, notamment ceux du bureau, ne ménagent pas leur peine et leur temps libre dans l’intérêt exclusif de notre équipe.

Ces associations ont des histoires diverses et plus ou moins anciennes, certaines naissent et d’autres meurent ce qui est toujours triste, mais elles sont unies dans leur diversité. J’espère qu’il n’y a pas derrière tout ça une volonté d’uniformisation des supporters. De l’uniformisation né l’ennuie et plus embêtant « le propre de l’unité est d’exclure », Bossuet ne dit pas toujours des bêtises.

Je connais les impératifs financiers du sport professionnel et je sais que les saisons passées ont été compliquées pour les gestionnaires mais j’ai le sentiment diffus que les supporters en font les frais. Or, les supporters sont toujours ceux qui restent.

Les joueurs, souvent, passent d’un club à l’autre au gré de leur carrière, les administratifs, encore plus souvent, passent d’un contrat à l’autre au gré de leur salaire. Il faut que chacun fasse son taf et balaie devant sa porte.

Or, concernant les décideurs administratifs je ne pense pas que l’idée surprenante de faire porter aux Ciels et Blancs les couleurs du PUC ou de la DDE soit d’une grande finesse. Il y a sans doute des économies à faire de ce côté-là…

Je râle, je râle et j’en oublie le principal.

Le Racing commence avec une victoire, certains diront que ce n’est qu’un match amical mais je me souviens d’un entraineur de mon fils qui disait, en substance, quand on porte le maillot Ciel et Blanc il n’y a pas de matchs amicaux.

Alors je ne vais pas bouder ma joie et je prends ce succès en terre perpignanaise comme un très bel augure pour la saison à venir.

Gilles Balsan

Président d'Honneur et Fondateur de Génération Yves du Manoir

storage?id=2591693&type=picture&secret=M1NAu4D5rVr44wjm0kfcBWj85lQ15mnY9KTY98rU&timestamp=1661435553
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Virimi…What else, Virimi !

Virimi…What else, Virimi !

Rangiroa, ile du sud, Nouvelle Zélande… le premier mai 1992, sur cette terre australe née une...

Gilles BALSAN
14 septembre 2022
Black Day

Black Day

Un titre plein de promesse nous faisant rêver sur un acte de générosité des Néo-Zélandais ?Que...

Denis VERGNAUD
11 septembre 2022
Des gouts et des couleurs…Dégout pour une horreur

Des gouts et des couleurs…Dégout pour une horreur

Quel bonheur mes vieux gars !Quel bel et immense bonheur de voir ce magnifique maillot. Idéal...

Gilles BALSAN
30 août 2022
Ma dernière séance (la fin d'un mandat)

Ma dernière séance (la fin d'un mandat)

L’anticipation étant le résumé de mon septennat, voilà déjà plusieurs semaines que je réfléchis...

Denis VERGNAUD
10 juillet 2022
Fin de saison ? Faim de Racing !

Fin de saison ? Faim de Racing !

Et oui, une nouvelle saison se termine. Le moment de faire un bilan ? Certainement pas, j’ai...

Gilles BALSAN
6 juillet 2022